Submission-Redemption Index du Forum
Submission-Redemption
hôtel, plage de sable blanc, forêt vierge, mer azure, restaurant typique... Une île de rêve, s'il n'y avait pas aussi le marché aux esclaves.
 
Submission-Redemption Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Une cage, un garçon... ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Submission-Redemption Index du Forum -> Ville -> Marché aux esclaves
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Samael Shaytan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 17:58 (2008)    Sujet du message: Une cage, un garçon... Répondre en citant

Samael était assit au fond de sa cage,les genoux replier sur sa poitrine pour gagner un peu de chaleur. Il était mort de froid, pourquoi le gérant ne mettait pas de chauffage ? et pourquoi s'évertuait-il à les mettre nu dans leur cage ? Ne pouvaient-ils pas resté habillé ? Ne serait-ce que pour ne pas attraper une pneumonie ?

Samael soupira, ça faisait maintenant deux semaines qu'il était revenu ici, deux semaines que son ancien maître était mort et il n'allait pas s'en plaindre, quitte à mourir de froid. Il ramena un peu de la paille qui couvrait le sol de la cage vers lui pour se couvrir... un peu...

Il avait faim et soif aussi mais il savait qu'il n'aurait rien avant la tombée de la nuit ou on leur servait une écuelle à moitié remplie d'une sorte de mélasse infecte et un verre d'eau croupie. Ce n'était pas la meilleur solution pour rester en bonne santé, d'ailleurs ça faisait un petit temps que Samael n'était plus au mieux de sa forme, il se savait fiévreux, avait horriblement mal au ventre et avait des nausée abominable, le menant parfois a vomir dans un coin de sa cage. Et le gérant, lui, ne s'en préoccupait pas... ça finirait bien par passer mais voila, Samael, lui n'en était pas si sûr.

C'est à bout de force que le jeune garçon finit par s'endormir contre les barreaux glacé de sa cage. Quand il se réveillerait peut-être irait-il mieux... ou peut-être ne se réveillerait-il pas... Maintenant, Samael n'en avait plus grand chose a faire, il savait qu'il ne pourrait jamais être heureux et puis personne ne l'avait jamais aimé même un petit peu, personne ne lui avait jamais sourit vraiment, les seul sourire qu'il auxquels il avait eut droit était des sourire pervers ou de mépris... Alors, la vie lui importait peu maintenant, il pouvait bien mourir, il serait sans doute mieux dans la mort que dans la vie...

_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 14 Mar - 17:58 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Desmond O'Neil


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 78

MessagePosté le: Ven 14 Mar - 23:59 (2008)    Sujet du message: Une cage, un garçon... Répondre en citant

Cela faisait quatre jours que Desmond était arrivé sur Dôshi. Il avait eu du mal à s’habituer au décalage horaire ainsi qu’au climat. C’est qu’il ne faisait pas aussi chaud en Irlande que sur cette île paradisiaque ! Il dut donc s’habiller en conséquence, bien qu’il ne pouvait se séparer de ces costumes sombres qu’il portait le plus souvent devant ses clients lorsque ceux-ci avaient besoin d’un avocat. Bien sûr, il était souvent obligé d’enlever sa veste et ainsi se retrouver avec une chemise blanche mais qu’importe. Il avait toujours l’air aussi classe et imposait le respect… Mais voilà, maintenant qu’il s’était adapté aux conditions de Dôshi, il n’en pouvait plus d’être seul. Et, s’il était venu ici, c’était pour s’acheter un esclave, bien que le terme lui soit trop péjoratif. Un compagnon de séjour voire plus dirons nous. 


Ce fut donc avec une liasse de billet en poche que l’avocat sortit de l’hôtel où il logeait. Pour éviter les coups de soleil sur sa peau blanche, il avait mis un chapeau. Il ne désirait pas devenir rouge comme une écrevisse. Surtout que les coups de soleil lui étaient très douloureux lorsqu’il ne mettait aucune crème dessus pour limiter les dégâts. Il marcha donc ainsi caché du soleil dans les rues principales de l’île, jusqu’à se rendre au marché aux esclaves. L’endroit n’était pas très reluisant. Et encore, ce n’était que l’entrée. Mais, lorsque Desmond entra, il eut le souffle coupé durant un instant et l’envie de tourner les talons pour s’enfuir en courant. Le magasin était sale et des odeurs étranges emplissaient l’air. A voir l’état des cages et des esclaves, il était facile de deviner d’où se dégageait ce parfum immonde. L’homme fut triste pour tous ces gens. Mais il n’était pas là pour faire de la charité et, même s’il était riche, il n’avait pas les moyens de libérer tous ces esclaves.  


Il fit le tour du marché, ne pouvant s’empêcher de tousser par moment tellement l’odeur était force. Les rayons du soleil avaient du mal à rentrer dans le magasin, filtrés par les vitres crasseuses. Mais ils éclairaient bien un endroit à cette heure-là et la lumière qu’ils diffusaient se projetait sur la chevelure blanche et un peu sale d’un jeune homme. Ainsi éclairé, le garçon avait l’air d’un ange. Un ange en piteux état, certes, mais un ange quand même. Desmond s’approcha de l’esclave endormi et le détailla un instant. Il se dégoûtait un peu d’être ici comme s’il faisait ses courses et inspectait la marchandise avant de l’acheter. Mais il ne voulait pas être déçu. Il souhaitait quelqu’un près de lui. Et, profitant que le jeune homme se soit endormi contre les barreaux de sa cage, Desmond s’accroupit devant lui et glissa ses doigts dans la chevelure de l’esclave pour dégager quelques mèches de son visage afin de mieux l’admirer.    


« Réveille-toi. » dit-il d’une voix où l’on pouvait entendre une certaine douceur.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samael Shaytan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 07:47 (2008)    Sujet du message: Une cage, un garçon... Répondre en citant

Même s'il dormait, Samael ne se sentait pasmieux, enchaînant cauchemars sur cauchemars. Il sentait gouttes de sueur dues a la fièvre couler le long de son corps nu pourtant frigorifié. Il respirait mal, ses poumons le brûlaient. Il toussa s'arrachant un peu plus la gorge. Ses petits doigts se resserrèrent sur la paille, il avait si mal...

Mais étonnement quelque chose de doux se glissa dans ses cheveux, l'espace d'un instant, la douleur se fit moins forte. Samael soupira...


" Réveille toi..." fit une voix tout en douceur.

Samael obéit a cette voix si douce et si gentille... Il ouvrit donc les yeux et posa son regard fiévreux sur l'homme accroupis en face de lui qui le fixait de l'autre côté des barreaux. Barreaux ? Samael se rappela où il était et se redressa vivement. Mais ses nausées reprirent de plus belle accentuées par le mouvement que venait de faire le garçon. Il plaqua sa main devant sa bouche avant de se ruer dans le coin où il avait prit l'habitude de vomir pour rejeter tout ce que son estomac contenait. C'était d'ailleurs étrange, comment pouvait-il vider son estomac sans avoir rien manger.

Le jeune garçon se redressa. Quel spectacle venait-il de montrer à cet homme ! Il tourna vers lui son regard de rubis cherchant à analyser l'homme, surement était-ce un maître potentiel... Encore un qui le regarderait puis partirait... surement, on achète pas un esclave dans cet état et tant mieux pensait Samael car de cet façon plus aucun homme ne poserait la main sur lui comme l'avait fait son ancien maître ou ne le bâterait comme le faisait son père...

Le garçon fut prit de vertiges violents, il s'accrocha a un des barreaux et s'assit pour ne pas tomber... Mais déja il sentait ses force l'abandonner... Il était las, si las... Lentement il ferma les yeux coupant court au reflet de sang qu'il envoyait. Il ne dormait pas mais il aurait voulu et n'était pas mort non plus mais ça aussi il l'aurait voulu.

_________________


Revenir en haut
Desmond O'Neil


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 78

MessagePosté le: Sam 15 Mar - 19:53 (2008)    Sujet du message: Une cage, un garçon... Répondre en citant

Le jeune homme se réveilla, en sueur. Desmond fut agréablement surpris de voir la couleur des yeux de ce garçon : rouge rubis. En fait, il n’était pas un ange mais un albinos. L’avocat n’en avait jamais vu auparavant. C’était étrange ce que la génétique pouvait faire. Mais ce n’était pas pour déplaire à l’homme. Ces cheveux blancs étaient pour lui l’image de la pureté, même si l’esclave était sale et marqué de coups par endroit. De plus, le pauvre était malade. Ce fut avec le cœur serré que Desmond le vit se précipiter dans un coin de sa cage pour vomir. Cela lui faisait de la peine de le voir dans cet état. Si le garçon restait ici, dans cet endroit mal entretenu, il allait sûrement mourir. De froid, de faim, ou de maladie. Il fallait donc faire quelque chose pour lui.  

 
Desmond s’éloigna donc de la cage et alla voir l’un des vendeurs. Il évita de poser son regard sur les autres esclaves qui se trouvaient ici. Il ne se sentait pas bien dans cet endroit. Il avait lui aussi envie de vomir, à cause de l’odeur mais aussi à cause de toute cette misère. Il se promit de ne plus jamais revenir ici. Il allait garder ce garçon avec lui et le faire soigner. Il allait bien s’en occuper. Il ne savait pas trop pourquoi il désirait tant l’acheter d’ailleurs. Le jeune homme devait être mineur. Desmond n’était pas un pédophile. Mais, il souhaitait changer de vie donc c’était déjà un bon départ de s’occuper de ce garçon. Pas comme d’un père car il ne pensait pas avoir la fibre paternel mais comme une sorte d’ami. Il y avait quelque chose chez ce jeune homme qui l’attirait et l’obligeait à l’acheter.   
 
Il demanda donc à l’un des vendeurs le prix de ce jeune esclave. L’homme lui dit un prix, pas trop élevé vu que le garçon était malade et en mauvais état. Desmond accepta et le paya à l’aide de ses billets qu’il avait pris avec lui. Le vendeur lui donna la clé de la cage, n’ayant pas la force d’aller l’ouvrir lui-même. Il avait l’air de vouloir rester tranquille dans son coin pour ne pas voir toute cette misère. Quel imbécile. L’avocat prit donc la clé et revint vers la cage où se trouvait le garçon qui ressemblait à un ange. Il glissa la clé dans la serrure et la tourna pour l’ouvrir. Le jeune homme n’avait pas l’air bien du tout. Il tremblait à cause de la fièvre et était nauséeux. Le fond de sa cage était sale à cause de ce qu’il avait vomi mais Desmond tenta de ne pas y faire attention. Il entra dans la cage, doucement, retira sa veste et la posa sur les frêles épaules dénudé du garçon. Celui-ci était plutôt petit donc la veste le recouvrait presque totalement vu qu’il était assis par terre. 

 
« Je t’ai acheté. Tu n’as rien à craindre. Je vais te conduire à l’hôpital pour qu’on te soigne. » dit-il en frictionnant les bras du jeune homme pour tenter de le réchauffer. « Comment t’appelles-tu ? » demanda t-il, désirant connaître son nom avant de partir.  


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samael Shaytan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 08:09 (2008)    Sujet du message: Une cage, un garçon... Répondre en citant

Le garçon sursauta, on venait de poser quelque chose sus ses épaules, quelque chose de chaud, instinctivement, Samael s'en enveloppa avant d'ouvrir ses yeux fatigué.

L'homme qui l'avait regarder tout à l'heure était dans sa cage et lui dit doucement qu'il l'avait acheté. Le garçon fronça les sourcils, il aurait préféré mourir ici, il ne voulait pas redevenir le jouet sexuel de quelqu'un. Et bien que son "maître" lui ait dit qu'il n'avait rien a craindre et qu'il irait à l'hôpital le faire soigner Samael n'avait pas confiance. Il jouait les sauveur pour mieux le briser par la suite et s'il voulait le soigner c'était surement pour ne pas attraper sa maladie... Le garçon détourna le regard de l'homme qui venait de l'acheter mais répondit tout de même à la question qui lui avait été posée dans un murmure, sa gorge, déchirée, ne lui permettait pas de parler a voix haute.


"Samael... Samael Shaytan..."

Puis il tenta ne se lever pour sortir de cette cage mais ses membre ne lui obéissaient plus. Ses jambe se mirent a trembler puis il s'écroula dans la crasse. Il était a bout de force. Quelque larmes de rage coulèrent le long de ses joues pâles et de nouveau il tenta de se relever, furieux de se montrer si faible.

Il réussit a sortir de la cage avant de s'écrouler une nouvelle fois sur le sol sale - mais tout de même nettement moins poisseux que celui de sa cage - et de tenter de se relever sans pouvoir y arriver. Le pauvre forçait sur ses brans tétanisé par la douleur mais la position la plus haute qu'il pouvait adopter était a quatre-pattes, ses genoux écorché par ses chutes frottant le sol poussiéreux.

Mais encore une fois, ses force l'abandonnèrent et Samael tomba a plat ventre sur le sol. Il frappa d'un poing rageur une dale de beton, furieux de sa propre impuissance.

_________________


Revenir en haut
Desmond O'Neil


Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2008
Messages: 78

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 17:41 (2008)    Sujet du message: Une cage, un garçon... Répondre en citant

« Samael… C’est beau comme prénom. » dit Desmond, pensant vraiment ce qu’il disait. « Moi c’est Desmond O’Neil. » se présenta t-il tout en regardant le jeune homme se lever difficilement.  

Mais Samael s’écroula durant les quelques secondes qui suivirent. L’avocat eut un mouvement pour tenter de l’aider mais le jeune homme ne semblait pas vouloir de son aide. Il se releva de nouveau et fit quelques pas, avant de s’écrouler une nouvelle fois. Cela serra le cœur de Desmond. Ce pauvre garçon n’avait plus de forces. Il n’en avait même pas assez pour faire quelques pas sans tomber. C’était triste à voir. Le jeune homme avait sérieusement besoin de se faire soigner et surtout, de reprendre des forces pour que son corps puisse combattre la maladie et guérir plus vite. 

Desmond resta un moment à l’intérieur de la cage, regardant avec espoir Samael qui réessayait de se relever, en vain. Et, lorsque le jeune esclave tomba à plat ventre sur le sol poussiéreux de la boutique, l’avocat jugea utile de venir à son secours. Il sortit précipitamment de la prison en fer du garçon et alla à côté de lui. Il vit les larmes de rage du jeune homme. Il le comprenait. Ce ne devait pas être facile de se rendre compte qu’on était faible et que, dès sa sortie de cette maudite cage, il ne pouvait même pas s’éloigner le plus vite possible de celle-ci. Un homme près d’eux se mit à rire. C’était un de ces riches qui venaient ici pour acheter un esclave pour passer du bon temps. Cela se voyait à son visage.  

« Je crois monsieur que vous n’avez pas fait le bon choix, à moins que vous ne vouliez d’un légume comme esclave. » ricana l’homme en s’adressant à Desmond.  

« J’aimerai bien vous voir à sa place aussi ! » s’exclama froidement l’avocat qui, d’habitude, ne s’abaissait même pas à répondre à ce genre d’individu. « Heureusement que vous avez votre argent pour vous donnez un peu de courage car sans lui, vous ne seriez rien. Ce garçon a plus de valeur que vous. Lui se bat seul alors que vous, au moindre problème, vous payez quelqu’un pour vous venir en aide. C’est vous qui êtes pitoyable, monsieur. » 

L’homme eut un air dédaigneux mais ne trouva rien à redire. Il tourna les talons et continua de regarder ces gens en cage avec cet air supérieur. Desmond détestait vraiment ce genre de personnes, même si c’étaient elles qui composaient la majorité de ses clients en Irlande. Il reporta ensuite son attention vers Samael qui était toujours allongé au sol. Il fallait qu’il le porte et l’amène à l’hôpital. Il enroula donc bien le garçon dans sa veste et le prit dans ses bras tout en le serrant contre lui afin de lui offrir un peu de chaleur. Le pauvre était frigorifié. Un peu de chaleur lui ferait déjà du bien, le temps qu’il se retrouve dans un lit à l’hôpital, dans le chaud des couvertures. 

« Depuis combien de temps es-tu ici ? » demanda t-il à Samael, tout en se dirigeant vers la sortie le plus vite possible, tout en prenant soin de ne pas trop balloter le garçon pour que celui-ci ne vomisse pas.  


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Samael Shaytan
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2008
Messages: 89

MessagePosté le: Dim 16 Mar - 18:14 (2008)    Sujet du message: Une cage, un garçon... Répondre en citant

[Je post a l'hôpital ^^]
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:38 (2018)    Sujet du message: Une cage, un garçon...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Submission-Redemption Index du Forum -> Ville -> Marché aux esclaves Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com